Prochain match dans   J :   h :   mn :   s
02
Oct

NOTRE GEGE ROI DE LA NR

 

Parmi tous ces bénévoles affairés, une silhouette se dégage nettement. Massive, trapue… Genre armoire normande, en fait. Assurément l'homme ne laisse pas indifférent. Jérôme Bottin, la quarantaine approchante, est l'image même de la bonhomie : calme souriant, presque zen… On en oublierait presque qu'il est un ancien " combattant " redouté sur les terrains de rugby de la région.
Aujourd'hui, Jérôme, vaincu par des ligaments croisés récalcitrants, est passé derrière la main courante, devenant le responsable du " mess de la convivialité ligérienne ".
Compagnon de la première heure, l'ancien pilier se raconte : « Recruté à l'âge de quinze ans pour ma morphologie atypique, j'ai signé ma première licence de rugby à Buzançais ». Le jeune homme migre ensuite pour raisons professionnelles vers Château-Renault où une seconde aventure commence : « C'est là que j'ai croisé Jean Christophe Venhard, le créateur de l'Ovale. Nous avons transformé l'ancien terrain de football de Chargé. Il suffisait de tracer de nouvelles lignes et d'installer d'anciennes perches que nous avions récupérées. C'était en novembre 2003»
Vite dépassée par l'intérêt porté, l'équipe de défricheurs doit envisager une autre terre d'accueil. En avant pour les bords de Loire à Lussault, là où est née l'école de rugby chère à ses yeux. Puis c'est le stade Lièvremont, sur les hauts de Lussault, récompense suprême pour tous ces passionnés.
L'ancien baroudeur peut mesurer le chemin parcouru depuis dix ans. Son sport ? « Le rugby a vraiment progressé physiquement. Fini la meute de gros lents à déplacer, place aujourd'hui à la mobilité. »
L'ambiance autour de son sport ? « Plus rien à voir, c'est devenu " gentil " ! Nous avons connu quelques heures de gloire que la décence m'empêche d'évoquer là, ce qui expliquait certainement nos prestations sportives à l'époque»
Une vraie encyclopédie ce " Jéjé " comme l'appellent tous ses compagnons de route. « Un fidèle parmi les fidèles », assure Jean Philippe La Casa, président comblé par les qualités de ce membre à part entière de la famille Ovale de Loire.
« Jéjé, t'as prévu les oranges ? » La question tombée à l'improviste tire l'interlocuteur de ses pensées : « Heu Pas de panique ! Je descends en chercher… » Toujours prêt à dépanner.

Cor. NR : Patrice Lesage

Ajouter un Commentaire

ajout


Code de sécurité
Rafraîchir